Chevaux jaunes de Belcadi

Chevaux jaunes de Belcadi
Artiste :
Matériaux : Mixte
Support : Carton
Format : 100 x 70 cm -- Grand
Style : Figuratif
Prix : 25 000 Dirhams -- 20 001 DH à 80 000 DH
Conversion : 2173.91 €
Référence : Ref.1714 as-ta
Mise en relation ?

Source : http://www.babelfan.ma/tous-les-artistes/details/36/235/larbi-belcadi.html

Né à Rabat en 1930, Larbi Belcadi rencontre au lycée Moulay Youssef le peintre Moulay Ahmed Drissi qui y dispensait des cours de peinture. Impressionné par le charisme de ce peintre, Belcadi brave l’avis contraire de ses parents et s’inscrit à l’Ecole des Beaux-arts de Casablanca. Il crée la galerie “L’oeil noir” et tient sa première exposition en 1957. A la fin des années 1950, il suit des cours dans l’atelier de Jacqueline Brodskis. Larbi Belcadi s’inscrit ensuite en France, de 1964 à 1966, à l’I.D.H.E.C., Institut des Hautes Etudes Cinématographiques, section décor. De retour au Maroc, il se consacre à la caricature et à la peinture et use de nouveaux matériaux, qualifiés d’ «antipicturaux».

Il est mort en 2001 à Rabat.

Larbi Belcadi est peintre et sculpteur. Pour construire son oeuvre, il façonne et modèle plusieurs matières et enrichit la peinture par l’adjonction de cuivre et autres matières si particulières au Maroc. Ainsi il a forgé le cuivre, taillé la pierre, collé et teinté diverses substances. Il fait alors des assemblages, jouant sur les reliefs, n’hésitant pas parfois à les créer, refusant la platitude des choses. Dans ces formes et ces courbes, on devine, quelque part, une influence de l’architecture marocaine: la calligraphie, les spirales et les incrustations.

Ses couleurs sont chaudes - le bleu, le jaune,l’orangé - des teintes qui expriment la gaieté et reflètent le Maroc. La présence du soleil, cet astre rougeâtre aux reflets d’or qui symbolise la vie, y est d’ailleurs une constante.

Il avait un secret : il n’a pratiquement jamais utilisé de palette. Pour lui, cet outil des peintres limite les possibilités de créer. L’artiste aimait le fouillis, les matériaux à leur état pur, sauvage.

«Les matériaux existent ; ils sont là; il suffit de savoir les utiliser, et surtout ne pas en avoir peur. Ne soyons pas intimidés par la création, par la puissance du pinceau, par les couleurs. Il faut toujours aller de l’avant...»
(Larbi Belcad)