Devant la fenêtre de Rhorbal

Devant la fenêtre de Rhorbal
Artiste :
Matériaux : Mixte
Support : Toile
Format : 158 x 96 cm -- Grand
Style : Moderne
Année d'exécution : 2015
Prix : 55 000 Dirhams -- 20 001 DH à 80 000 DH
Conversion : 4782.61 €
Référence : Ref.1733 as-td
Mise en relation ?

Source : L'express

Rien ne semblait prédisposer Abdelkader Rhorbal, qui poursuivait une paisible carrière de postier, à devenir l'un des artistes marocains les plus singuliers et les plus attachants apparus dans les années 80. A l'entendre raconter comment un beau jour - ou plutôt un triste soir, la solitude et l'ennui l'amenèrent à peindre "pour tuer le temps", on se dit qu'il aurait pu passer à côté de sa véritable vocation.

Source : Maghress

Un surréalisme propre à Rhorbal. Car imprégné tantôt de son romantisme, tantôt de son empreinte soufie. Cette dernière est omniprésente dans ses créations, allant même jusqu'à la traduction de certains versets coraniques en compositions plastiques.


Mais ses thématiques restent aussi multiples que ses périodes plastiques, dont celle du réalisme-surréalisme obscur, entre les années 80-90, qui s'est poursuivie par une autre de surréalisme purement marocain, à travers lequel Rhorbal a séduit avec ses casbahs et paysages de toutes les régions.

À partir de 2000, le peintre intègre un univers plus gai en introduisant des fleurs et d'autres végétations dans ses compositions surréalistes. Une innovation qui n'a pas manqué de le placer parmi les peintres les plus féconds. Ses travaux dévoilent le vaste esprit imaginaire de ce peintre autodidacte qui crée, à chaque fois, des scènes incroyables, invitant à dépasser le réel où nous vivons.

«En fait, je me sens beaucoup plus romantique que surréaliste. Je m'inspire de notre patrimoine national, de notre histoire, mais aussi des contes que ma mère me racontait», nous dira-t-il. «Transparence», «Toujours devant moi», «Un nouveau jour», «Sur le rocher», «Symphonie de l'Andalousie» sont autant de toiles exposées où l'artiste Rhorbal s'est ingénié à nous offrir un spectacle avec tout ce que ce mot peut englober comme incitation à la lumière, couleurs, formes, volumes et profondeurs.

Des compositions délicates aussi, où le regard peut naviguer comme il veut et selon ses fantaisies. Cette rétrospective permet, aussi, de constater l'évolution du travail de ce peintre dont les sujets se sont diversifiés avec la présence quasi permanente de la clé, selon lui, symbole d'ouverture de toutes les portes de la vie. Selon le critique Abdellah Cheikh, Abdelkader Rhorbal chante l'imagination créatrice de la mémoire populaire suivant une recherche chromatique maniériste jouant sur l'illusion et le trompe-l'œil.

Ce monde à la fois onirique et mystique dévoile une beauté incroyable qui mène vers le rêve et la méditation.
En dehors de ses sujets de prédilection, la peinture de Rhorbal a également été présente dans le social et d'autres grandes causes, à travers des travaux exprimant la souffrance de l'être humain, comme son tableau sur Gaza, en signe de solidarité avec le peuple palestinien.

Le fantastique, le symbolique, le merveilleux et le mythique sont autant d'éléments que nous livre Rhorbal dans une belle harmonie d'œuvres qui laissent errer le regard dans un monde à part.

Natif de Fès, Abdelkader Rhorbal développe très jeune un grand talent où cohabitent maîtrise technique et originalité thématique. Sa peinture dénote d'une vision onirique du monde, donnant à voir des paysages auréolés de poésie surréaliste, mais toujours inspirés de la réalité marocaine.

Ses qualités de peintre novateur lui ont valu plusieurs distinctions nationales et internationales, dont la médaille d'or de la «Peinture d'huile figurative» (Italie), une médaille de bronze pour le même thème (France), le 1er Prix du Festival international de l'art contemporain sur la musique (France), le grand Prix international d'arts et lettres au «Festival de la mer» de Carry-le-Rouet (France) et bien d'autres consécrations aussi prestigieuses.