Oeuvre 1 de Benchekroune

Oeuvre 1 de Benchekroune
Artiste :
Matériaux : Huile
Support : Bois
Format : 35 x 40 cm -- Petit
Style : Figuratif
Prix : 8 000 Dirhams -- 5 000 DH à 20 000 DH
Conversion : 695.65 €
Référence : Réf.009 as-ta
Mise en relation ?

Abbes BENCHEKROUN (1947-2010)

Abbes BENCHEKROUN est né le 15 décembre 1947 à Fès. Il va poursuivre ses études dans les Beaux Arts à Casablanca, et c’est à partir de 1984 qu’il décide de se spécialiser dans la peinture. Il décède en mai 2010.
 

Source : L'opinion : 11 - 05 - 2010 (http://www.maghress.com/fr/lopinion/17697)

Pour ceux qui l'ont connu, Abbès Benchekroun fut un peintre modeste d'une production prolifique, bien des fois saisissante. Sa peinture figurative est marquée par une quête du rêve, de la lumière et du mouvement.
Né à Fès, le 15 décembre 1947, Abbès Benchekroun a vécu à Sefrou jusqu'à l'âge de 17 ans. Il s'est établi à Kénitra puis à Rabat avant de s'installer à partir de 1971, à Casablanca qu'il ne quittera plus, sinon pour rejoindre sa dernière demeure, à Sefrou en avril dernier.

Après avoir suivi des cours à l'Ecole des Beaux Arts, il a intégré l'agence de publicité Lardeco, puis l'atelier Chriki. Après s'être exercé à l'art calligraphique de par son activité professionnelle, il décida à partir de 1984 de se consacrer entièrement à la peinture pour aller là où le menaient ses goûts.

Ses travaux de gouache sur papier étaient vendus sur le boulevard Mohammed V. Ses connaissances, par la suite, le recommandèrent à leurs proches. Ce n'est qu'au début des années 90 que, Abbès Benchekroun utilisa la toile comme support, essayant la peinture à l'huile, qu'il abandonna vite pour l'acrylique. Il considérait la peinture à l'huile comme un obstacle à sa créativité car elle demandait beaucoup de temps pour sécher, disait-il.

Depuis Abbès Benchekroun créa son propre style avec une palette qui lui était personnelle. Son œuvre figurative par excellence, est spécifiquement marocaine : scènes de rues, marchés, vie familiale autour d'une table, danses, hammams, boulanger cuisant le pain etc…il s'est même essayé à des paysages et à des fresques murales.

Abbès Benchekroun avait pratiquement sacrifié sa vie pour la création artistique. Il lui arrivait de peindre durant des nuits entières et parfois même de ne pas quitter son atelier plusieurs jours d'affilée, négligeant nourriture et sommeil.

Abbès avait acquis une parfaite maîtrise de la peinture et de ses sujets ce qui lui permettait de fixer sur la toile ce que son âme et ses mains lui inspiraient.

Abbès était devenu solitaire, alors que ses travaux étaient -et sont- admirés par un public nombreux. Ses œuvres cédées à des prix modestes, étaient prisées par les employés des entreprises qui attendaient avec impatience son passage. Ses travaux figurent dans les collections de certaines institutions financières comme Attijariwafabank, La Société Générale, La Banque Populaire et chez de nombreux particuliers à Casablanca, Marrakech, Fès, Rabat, Tanger ainsi qu'à l'étranger en France, en Belgique et aux Etats-Unis.

Malgré ce rayonnement, Abbès Benchekroun avait toujours refusé d'exposer individuellement ou de participer à des expositions collectives. Ses œuvres ne pouvaient rester enfermées dans son atelier dans l'attente d'une exposition, disait-il, elles doivent circuler…
Lahbib MSEFFER Artiste peintre