Ronds de Chaibia

Ronds de Chaibia
Artiste :
Matériaux : Huile
Support : Toile
Format : 45 x 54 cm -- Moyen
Style : Abstrait
Prix : 200 000 Dirhams -- 80 001 DH à 200 000 DH
Conversion : 17391.30 €
Référence : Ref.1750 as-td
Mise en relation ?

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cha%C3%AFbia_Talal

2003 : Arts Actuels, Musée Lapalisse, France
6e Forum d’Arts plastiques, Ile de France
1999 : Outsider Art Fair, New York ; Galerie les 4 coins, Lapalisse
Musée de l’Art en marche, Lapalisse
1998 : Galerie Fallet, Genève
1996 : The National Museum of Women in the Art, Washington
Centre Culturel de Marrakech
1993 : Musée de l’Ephèbe, Cap d’Agde
Musée National de Washington
« Les Créateurs de l’Art Brut », Musée de l’Elysée, Lausanne
1990 : « Neuve Invention » à l’Institut Suisse, New York
1989 : Institut du Monde Arabe, Paris ; Galerie L’oeil de Boeuf, Paris
Galerie Carré noir, Suisse
1988 : Expositions à Oostende, Bruxelles et Liège
Galerie Ana Izak, Beverly Hills
Musée des Beaux-Arts d’Ixelles, Bruxelles ; Musée d’Art Moderne, Paris
The Africain Influence Gallery, Boston
1987 : Raleigh Contemporary Galleries, USA
1986 : Galerie Le Carré Blanc, Suisse
2e Biennale de La Havane
1985 : Galerie L’oeil de Boeuf, Paris
Galerie d’art Llimoner, Espagne
1980 : Fondation Juan Miro, Barcelone
1977 : 2e Biennale Arabe, Rabat
Salon des Réalités Nouvelles, Paris
1974 : Galerie L’oeil de Boeuf, Paris
Galerie Ivan Spence, Ibiza
1966 : Musée d’Art Moderne, Paris

Les débuts

Née en 1929 au village de Chtouka près d'El Jadida, Chaïbia grandit à la campagne. Elle se maria à l'âge de 13 ans et fut à la fois veuve et mère de famille à l'âge de 15. "Rien ne me destinait à la peinture, déclarait-elle, si ce n'est ce rêve que je fis à l'âge de 25 ans et qui me disait : Lève-toi et peint". C'est son fils, Lhoucine, qui l'aida à réaliser son rêve et l'encouragea dans la voie de la peinture. Ainsi, Chaïbia peignit ses premières toiles et dévoila sa peinture libre qu'on a coutume de dire 'naïve'.

La célébrité

Sans maître et loin de toute école, Chaïbia développa une peinture sans gêne qui pouvait tout oser. Découvertes par les amis peintres de son fils, ses peintures firent bientôt le tour du Maroc mais surtout celui de l'Europe où l'art naïf n'avait plus besoin d'être défendu.
De 1966 à 1980, Chaïbia s'exposa à Paris, Copenhague, Ibiza, Menton, Rotterdam et d'autres capitales artistiques. Ses tableaux, en parallèle, alimentèrent les collections d'états et les plus grandes collections privées dont celle du roi du Maroc.
En mai 2003, elle reçut à Paris la médaille d'or de la société académique française d'éducation et d'encouragement Arts Sciences Lettres.
Chaïbia Talal s'éteignit en 2004 à l'âge de 75 ans à Casablanca.

L'hommage
De nos jours, Chaïbia Talal est considérée comme la peintre la plus populaire au Maroc. Elle y est surnommée 'la paysanne des arts'. Fatima Mernissi, écrivain marocaine, lui a même adressé une lettre d'hommage intitulée " Chaïbia ou la sincérité à la source de l'art"