Village et mosquée de Hamri

Village et mosquée de Hamri
Artiste :
Matériaux : Mixte
Support : Toile
Format : 100 x 70 cm -- Grand
Style : Figuratif
Prix : 100 000 Dirhams -- 80 001 DH à 200 000 DH
Conversion : 0.00 €
Référence : Ref.751 as-ta
Mise en relation ?

Source : Babelfan

 

Né en 1932 à Joujouka (province de Tanger), Mohamed Hamri s’installe à Tanger après la seconde guerre mondiale et fréquente le milieu anglo-saxon principalement l’écrivain Paul Bowles (1910/1999) et Brion Gysin (1916/1986) dont il devient le protégé et l’associé.

Il sera le chef et le co-patron du restaurant de Gysin 1001 nuits. Hamri, avant sa première exposition individuelle à Tanger en 1948 (c’est une des premières expositions personnelles d’un peintre marocain au Maroc), a été un peintre de fresques murales pour «cafés maures» de l’époque coloniale. Les expositions vont se succéder au Maroc, en Tunisie, en Europe. En 1974, il dicte et illustre un livre de contes folkloriques Contes de Joujouka1.


Il est mort en 2000 à Tanger.

Hamri utilise plusieurs techniques dans son travail: peinture à l’huile, sur bois, gouache et aquarelle.
Le sujet général de ses tableaux fait référence au quotidien vécu dans la ville. Il subit plusieurs influences, celle de Nicolas de Staël paraît évidente, particulièrement dans l’évocation de paysages urbains. Hamri a su se détacher des peintres européens pour construire une œuvre personnelle alliant style figuratif et abstraction.